Les enseignants obtiennent du gouvernement une indemnité spéciale complémentaire

Les enseignants qui étaient repartis en grève pour dénoncer la fiscalisation de leurs indemnités er réclamer le respect du protocole du 26 février ont obtenu gain de cause. Le ministre des Finances et du Budget a accepté la correction, « cas par cas », des montants virés pour une effectivité d’ici vendredi prochain.

Le ministère des Finances, sous la pression des enseignants, a enfin accepté de se conformer au tableau annexé au protocole d’accord du 26 février dernier. Refusant l’indemnité différentielle proposée, les leaders syndicaux ont pu obtenir de l’Etat une indemnité spéciale complémentaire nette d’impôt pour le mois de mai, selon Le Témoin.

En effet, la nouvelle ligne fait suite à un rejet, par la partie syndicale, de la création d’une indemnité différentielle. Désormais, il sera inscrit sur le nouveau bulletin de salaire des enseignants, une nouvelle ligne intitulée « indemnité spéciale complémentaire mai 2022 nette d’impôt » qui représente le différentiel entre ce que l’enseignant devrait recevoir et ce qui lui a été viré fin mai.

Toutefois, les enseignants ne comptent pas suspendre la grève sur la base de promesses. Les deux parties vont encore se rencontrer ce mardi pour une validation des simulations effectuées par les services du ministre Abdoulaye Daouda Diallo. Le paiement effectif de la nouvelle indemnité est prévu au plus tard vendredi prochain. Toujours dans cette décision de « corriger les erreurs » sur les nouveaux bulletins de salaire des enseignants, conformément aux termes de l’accord de février dernier, une émission spéciale sera organisée au plus tard vendredi prochain, rapporte le journal.

A propos Lapolitique 3986 Articles
Rédacteur