Sen Tv: Le différend entre Ndèye Dimet Ndao et Fatou Abdou Ndiaye, atterrit au tribunal

Deux journalistes de la Sen TV étaient en procès hier, jeudi, devant le tribunal correctionnel de Dakar. Il s’agit de Ndèye Dimet Ndao et Fatou Abdou Ndiaye. La première poursuit la seconde, pour diffamation, calomnies et injures publiques.

Le différend qui oppose les deux collègues porte sur «Sen Show». Ndèye Dimet Ndao avait déploré, le 17 mai dernier, la non fluidité de la circulation de l’information au sein du groupe Whatsapp qui réunit les intervenants de l’émission. Ce qui avait eu comme conséquence, son absence à l’enregistrement du numéro réalisé avec Moudiaye Cissé de l’ONG 3D. «Une situation vraiment regrettable qu’il urge de corriger au plus vite», avait suggéré la plaignante dans le groupe.

Réponse cash de Fatou Abdou Ndiaye : «Pour ta gouverne, la règle de Sen Show, depuis un moment, c’est l’enregistrement à 15 heures 30 minutes. Tu es censée être à la rédaction à 14 h 30 ou à 15 heures comme tous les journalistes. Ce que tu ne fais jamais. Tu n’assistes pas à la réunion de rédaction. Même quand tu y assistes, tu démarques à 17 heures et le pire, tu rentres sans avertir ».

Après que sa collègue a répliqué qu’elle n’a pas d’explications à lui donner, Fatou Abdou Ndiaye revient à la charge. «L’insupportable chipie Ndèye Dimet Ndao, réfléchis un instant, même si réfléchir devient difficile pour toi, assène-t-elle, toujours dans le groupe WhatsApp de l’émission. Si à ton âge avoisinant la cinquantaine, tu te laisses calomnier et manipuler par des jeunes gens, c’est que ta place n’est pas dans une rédaction, mais plutôt à l’hôpital psychiatrique de Thiaroye.»

Considérant de tels propos «diffamatoires et calomnieux», Ndèye Dimet Ndao a saisi la justice. Hier à la barre, via son avocat, elle a réclamé 50 millions de francs Cfa pour la réparation du préjudice qu’elle considère avoir subi. En l’absence de la mise en cause, représentée par son conseil, le procureur a requis l’application de la loi. Le verdict sera rendu le 17 novembre prochain.

A signaler que Ndeye Dimet Ndao est toujours employée à Dmedia, mais ses activités professionnelles ont été suspendues sur ordre de la direction, à cause de cette plainte contre sa collègue Fatou Abdou Ndiaye. Aux différents médiateurs, elle avait exprimé sa volonté de retirer sa plainte, mais à condition que Fatou Abdou Ndiaye retire ses propos et présente ses excuses. Ce que cette dernière, soutenue apparemment par Bougane, n’a pas voulu faire. D’où le procès de ce jeudi 20 octobre 2022.

A propos Lapolitique 5254 Articles
Rédacteur
%d blogueurs aiment cette page :