Les gesticulations politiciennes du Syndicat des agents des Impôts et Domaines : une perversion de la lutte syndicale (Par Moustapha Diakhaté)

Le préavis du Said est plus politicien que syndical.

Depuis l’arrestation du Secrétaire général du parti Pastef, Monsieur Bassirou Diomaye FAYE pour « diffusion de fausse nouvelle, outrage à magistrat, diffamation envers un corps constitué et actes de nature à compromettre la paix publique », la Direction du Said a pris une grave décision de syndicaliser un problème judiciaire et personnel qui n’a rien à avoir avec le statut et la profession du fonctionnaire de la République du Sénégal de Monsieur Faye. Les propos pour lesquels il fait l’objet de poursuites sont tenus sur sa page Facebook et non dans le cadre professionnel ou syndical.

Avec ses déclarations et menaces, le Said bafoue les libertés syndicales et outrepasse son objet en décidant « d’engager sans délai tous les moyens de lutte syndicale » pour une arrestation qui relève d’une affaire personnelle.

Les syndicalistes de la Dgid doivent comprendre que c’est bien Bassirou Diomaye Faye qui menace « le respect et la dignité des agents des Impôts et des domaines ainsi que de leurs locaux professionnels » en s’y retranchant lâchement pour éviter d’être arrêté.

Face aux dangers que représentent les agissements du Said dans un service aussi stratégique que l’administration domaniale et fiscale, je demande au Président de la République, au Premier ministre et au Ministre de l’Intérieur d’entreprendre les procédures législatives et réglementaires nécessaires pour dissoudre ce syndicat et interdire toute pratique syndicale, du droit de grève aux agents du trésor et de la Dgid à l’instar de la Douane et des administrateurs civils.

Les vrais républicains et démocrates doivent unanimement faire bloc afin d’empêcher aux extrémistes pastefiens de prendre en otage l’administration domaniale et fiscale de la République du Sénégal.

L’Etat doit considérer comme démissionnaire et de rupture de contrat tout agent de la Dgid qui observe le mot d’ordre politicien du Said

L’inadmissible comportement politicien du syndicat des agents de la Dgid est malheureusement facilité par un dangereux laxisme de l’Etat face au corporatisme débile pratiqué dans un certain milieu syndical extrémiste.

En tout état de cause, l’Etat doit prendre ses responsabilités et f

 Pour l’amour du Sénégal,

Vive la République !

A propos Lapolitique 7241 Articles
Rédacteur