Violence au Campus de l’UCAD : Pape Abdoulaye Touré avertit le MEER, dénonce le mutisme du recteur et interpelle Maguette Sène

Cette dictature que ces soi-disants étudiants de Macky appelés MEER National veulent forcer à l’université ne passera pas. Car, nul n’a le monopole de la violence et personne ne peut empêcher à la majorité des étudiants de montrer leur ferme désaccord par rapport à la gestion scandaleuse de Macky Sall et son régime de délinquants.

Comme je vous l’avais dit l’autre jour, nul ne peut empêcher aux étudiants de participer à ce concert de casseroles. Donc, il faut que vous arrêtez vos attaques et cette violence que vous exercez sur des étudiants qui vous ont rien fait en réalité. Nous avons tous été témoin de ce que vous aviez fait lors de la manifestation du 8 Juin et celle du 17 Juin en empêchant des étudiants de manifester comme si que vous avez hérité l’université de vos parents.

Hier, lorsque certains étudiants avaient pris l’initiative d’anticiper par rapport au concert de casseroles prévu aujourd’hui à partir de 20H00, nous avons tous vu des éléments du MEER National et autre personne non identifiés, attaqués les étudiants pour leur interdire de manifester. Ainsi, ils ont blessé un frère et camarade étudiant du nom de Amadou SOW à la tête et qui a été admis au service médical en premier lieu puis évacué à l’hôpital principal de Dakar. La fois passée, ils ont blessé des gens qui sont allés porter plainte au commissariat du Point E mais jusque-là nous constatons une impunité totale. Il faut que vous arrêtez sinon on vous connaît tous et vos responsabilités seront tous engagées si vous commettez l’irréparable dans ce campus social.

Nous lançons l’alerte à l’opinion publique et aux autorités universitaires avant que les choses dégénèrent. Le recteur de l’UCAD Ahmadou Aly MBAYE doit prendre ses responsabilités parce que si c’était entre syndicalistes, il allait s’autosaisir depuis, mais vu que c’est une affaire qui concerne les étudiants de Macky SALL, il signe un silence radio en les considère comme des intouchables et les laisse fautre le bordel à l’université.

Le DG du COUD Maguette SÉNE qui est aussi un cadre de l’APR, a été notifié de la situation donc, il doit lui aussi prendre ses responsabilités parce qu’il est la première autorité du campus social.

Je signale que les étudiants qui ont affronté les éléments du MEER National hier, ne sont pas des pro-Sonko comme certains le veulent faire croire à l’opinion. C’est des étudiants que personne ne peut identifier à quelconque coalition de partis politiques. C’est parce qu’ils en ont ras-le-bol de ce système de monopolisation des étudiants de Macky Sall dans le campus social de l’université. Et ils ont raison, parce que l’université est un lieu de liberté où chacun est libre de choisir son camp ou de rester neutre, mais personne ne peut imposer à qui que ce soit d’être de son côté par la force.

Je termine par dire que, tout ce qui adviendra à l’université ça sera de la responsabilité de Macky Sall ainsi que les leaders de l’APR qui poussent leurs jeunes à s’imposer et avoir la main mise sur l’université, chose qui est impossible d’ailleurs.

Pour terminer, nous compatissons par rapport à la journaliste qui a été agressée devant la grande porte de l’UCAD par un élément du MEER National et nous prions pour notre camarade étudiant qui est toujours entre les mains des médecins.

Abdoulaye DIAGNE, en tant que Coordonnateur national du Mouvement des Élèves et Étudiants Républicains (MEER), je vous invite à parler avec vos membres pour la stabilité de l’université et surtout avant que l’irréparable se produit.

Pape Abdoulaye TOURE Officiel
Étudiant injustement suspendu de l’UCAD et Coordonnateur du mouvement Sénégal Notre Priorité (SNP).

A propos Lapolitique 3986 Articles
Rédacteur

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire