Pétrole : Woodside annonce la sortie de production du premier baril de Sangomar

Woodside, opérateur de la coentreprise Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Offshore Profond (RSSD) annonce, à travers un communiqué ce mardi, l’accomplissement en toute sécurité de la production du premier baril du champ Sangomar situé au large du Sénégal et constituant le premier projet pétrolier offshore du pays. 

La phase 1 du développement du champ Sangomar comprend une installation autonome de production, de stockage et de déchargement en mer (FPSO) située en eaux profondes et d’une capacité nominale de 100 000 barils par jour, reliée à des infrastructures sous-marines conçues pour permettre des phases additionnelles de développement. « C’est un jour historique pour le Sénégal et pour Woodside », a déclaré Madame Meg O’Neill, PDG de Woodside. En effet, le premier baril du champ Sangomar est une étape clé qui témoigne de la concrétisation de notre stratégie. Le projet Sangomar devrait générer de la valeur pour les actionnaires conformément aux termes du Contrat de Recherche et de Partage de Production (CRPP). « La livraison en toute sécurité du premier projet pétrolier offshore du Sénégal, malgré une période marquée par des défis mondiaux, sans précédent, démontre, selon Woodside, la capacité à exécuter des projets de classe 

mondiale. 

Le Directeur Général de PETROSEN E&P, Thierno Ly, a exprimé sa satisfaction de voir cette étape franchie. « Le début de la production du pétrole de Sangomar marque une nouvelle ère pour l’industrie, l’économie de notre pays et pour nos populations. « C’est le résultat de l’engagement des différentes équipes qui ont travaillé de manière acharnée pour relever les défis et atteindre nos objectifs stratégiques dans un environnement complexe et exigeant. Nous n’avons jamais été aussi bien positionnés pour saisir autant d’opportunités de croissance, d’innovation et de succès pour le développement économique et social de notre pays ».  

La Phase 1 du développement du champ Sangomar consiste en un FPSO nommé Léopold Sédar Senghor, en hommage au premier président de la République du Sénégal. Le FPSO est amarré à environ 100 kilomètres au large du Sénégal avec une capacité de stockage de 1 300 000 barils. Elle comprend 23 puits (11 puits de production, 10 puits d’injection d’eau et 2 puits d’injection de gaz). Le forage et la complétion de 21 des 23 puits ont été effectués, dont 9 puits de production. La coentreprise RSSD a également approuvé un 24e puits (puits de production) qui sera complété durant la campagne en cours. Le coût de la Phase 1 du projet de développement du champ Sangomar reste dans la fourchette prévue de 4,9 à 5,2 milliards de dollars US.

A propos Lapolitique 7334 Articles
Rédacteur

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire