Non Homologation d’un stade sénégalais : Matar Ba et Augustin Senghor au banc des accusés!

Non Homologation d’un stade sénégalais : Matar Ba et Augustin Senghor au banc des accusés

La polémique continue toujours d’enfler sur la non homologation d’un stade sénégalais en vue des prochaines éliminatoires du Mondial 2022.
En effet, il faut jeter un regard critique sur ces ratés car on ne peut pas être pendant des années la première nation africaine et être parmi les 20 premières nations au niveau Mondial, sans pourtant disposer de pelouses aux normes de la FIFA.
En effet, depuis la fermeture du Stade Léopold Sédar Senghor, le seul stade homologué du pays par la FIFA, pour cause de travaux, le Sénégal reçoit ses matchs au Stade Lat Dior de Thiès.
De même, il faut relever les péripéties de la réhabilitation du stade Léopold Senghor qui avait été annoncée en novembre 2018, donc bien avant l’arrivée du coronavirus. Aujourd’hui, comme par hasard, le prétexte de cette pandémie est brandi pour expliquer le retard des travaux de ce «temple» du football sénégalais complètement à l’agonie.

Nos confrères de wiwsport.com, caméra en main, avaient fait un tour au stade Léopold Senghor au mois de décembre dernier. Au vu des images, le décor est insoutenable, du dehors comme à l’intérieur, où l’insalubrité et l’inondation sont de mise. Une situation pas du tout surprenante pour le plus grand stade du pays où tout est à refaire. De la pelouse aux projecteurs, en passant par les vestiaires, la toiture et les tribunes, entre autres chantiers.
Ce qui signifie en clair de l’amateurisme pur et dur tant du côté de la fédération avec à sa tête Me Augustin Senghor que du côté de la tutelle en l’occurrence le ministre des sports.
En effet, le Sénégal a signé un accord avec la Chine pour la rénovation de 11 stades à 40 milliards  y compris celui de Léopold Sédar Senghor pour un coût de 20 milliards de francs CFA, qui absorbe la moitié de l’investissement.

Mais, le hic demeure que le pays pouvait se doter de 3 à 4 bons stades niveau mondial au lieu de se focaliser sur des stades communautaires comme l’a rappelé Boun Daouda Diop ancien chargé de la haute compétition sur la RFM.
De même, de manière prémonitoire, le journaliste Cheikh Tidiane Gomis avait annoncé dans l’émission Petit Dej du 16 octobre 2020 la probabilité de la non-homologation du stade Lat Dior ce qui serait catastrophique pour le pays.
Ainsi, la polémique enfle sur les critères d’attribution des travaux de Thiès à l’entrepreneur Mbaye Faye surtout concernant le gazon. On se rappelle tous que Sadio Mané avait déploré la mauvaise qualité de la pelouse.
Lancé en grande pompe en 2015 par le Premier ministre d’alors Mahammad Boun Abdallah Dionne, le projet de la réfection du stade a été attribué à l’entreprise Compagnie sénégalaise des travaux publics (CSTP/SA). Pour rappel, l’entrepreneur avait assuré que « le stade était aux normes » mais, aujourdhui les faits ont montré le contraire.
Et il faut dire que la non-homologation de l’infrastructure sportive de la Cité du Rail peut difficilement s’expliquer si l’on sait que les travaux de réhabilitation ont coûté 1 milliard 850 millions 123 mille 059 francs Cfa. Un fait qui oblige à se poser certaines questions sur un marché conclu de manière peu orthodoxe. Pour un coût de plus d’un milliard de F CFA, les prestations sont fournies par la Compagnie sénégalaise de travaux publics (Cstp/Sa), dirigée par l’entrepreneur Mbaye Faye, renseigne nos confrères de Dakaractu.
Et, il faut le dire le stade manque beaucoup de choses pour être homologué même si depuis hier les autorités ministérielles disent le contraire.
En effet, le système d’arrosage fait défaut, il manque aussi une salle anti-dopage, une cabine de presse fonctionnelle, un système de vidéo surveillance, la liste est loin d’être exhaustive.
Enfin, on peut se rendre compte que les autorités sportives n’ont pas tiré les leçons du passé car le Sénégal avait déjà joué des matchs à l’extérieur faute de stades homologués.
Comme dit l’adage : « gouverner, c’est prévoir ».

A propos Lapolitique 5233 Articles
Rédacteur
%d blogueurs aiment cette page :