Idy fait pression sur Macky Sall avant le retour de Karim…

La pression est énorme sur le Président de la coalition Benno Bokk Yaakaar par Idrissa Seck (Idy) qui tient coûte que coûte à être le prochain candidat à la présidentielle de ladite coalition. Ses sorties médiatiques au Sénégal et aux Etats Unis, la mise en place d’une cellule de communication pour peaufiner son image prouvent suffisamment que Idrissa Seck (Idy) s’est mis dans la peau du dauphin de Macky Sall. Toute cette précipitation du patron de Rewmi est sujette à la hantise du retour de Karim Wade qui risque de lui voler la vedette…

idyPour Idrissa Seck, le temps lui est compté. Tous les moyens sont bons pour mettre la pression sur le Président de la République Macky Sall pour que le deal qu’ils avaient conclu, se concrétise. Idrissa Seck se met même à jouer pour faire peur à Macky Sall, histoire d’accentuer la pression sur lui. La semaine dernière, il avait convoqué une rencontre avec la presse, indiquant qu’il allait faire une déclaration importante, avant de l’annuler, après quelques médiations.

Cette fois, c’est aux Etats-Unis où il s’est rendu, qu’Idrissa Seck a profité de cette opportunité pour envoyer à nouveau un signal à Macky Sall. Rencontrant nos compatriotes vivant aux Etats-Unis, Idrissa Seck s’est permis de leur raconter les raisons pour lesquelles, il avait rompu avec Me Abdoulaye Wade à la veille de l’élection présidentielle en 2012. Idrissa Seck raconte que Me Abdoulaye Wade avait violé la Constitution en se déclarant candidat à un troisième mandat. De plus, poursuit-il, il luttait en même temps contre la dévolution monarchique du pouvoir.

Idrissa Seck ne voulait pas se faire doubler par Karim Wade pour la succession de Me Abdoulaye Wade. Cette fois-ci encore, Idrissa Seck sait qu’il court encore le risque de se faire ravir la vedette par Karim Wade dont le retour prochain au Sénégal est annoncé dans les prochaine semaines. Idrissa Seck presse Macky de le déclarer candidat de Benno Bokk Yaakaar. Et, il se base sur la parole donnée de Macky Sall devant un grand marabout.

Idrissa Seck (Idy) a peur du retour de Karim Wade et des conséquences que cela pourrait avoir. Il craint que Macky Sall ait aussi passé un deal avec Abdoulaye Wade avec le « fameux protocole de Doha ». Idy sait que le retour de Karim Wade sonnerait le glas de sa carrière politique. Idy compte sur la machine électorale de Benno Bokk Yaakaar pour être Président mais la venue de Karim qui a la machine du PDS, risque de compromettre ses chances.

idyEnsuite Macky Sall pourrait faire de Karim Wade avec ce « fameux protocole de Doha », son dauphin. Idrissa Seck a peur. C’est sa carrière politique qui est en train de se jouer. Il est en train d’abattre ses dernières cartes. Et depuis lors, Idy multiplie les sorties pour rappeler à Macky Sall l’article 27 de la Constitution qui stipule que « nul ne peut exercer plus de 2 mandats consécutifs » … Il fait tout pour que Macky Sall le désigne dauphin de la mouvance présidentielle à la place de Karim Wade.

Mais Idy n’a pas la côte au sein de Benno Bokk Yaakaar. L’APR, le PS et l’AFP n’en veulent pas. La mouvance présidentielle est favorable pour une candidature au sein de Benno. Macky Sall lui, est sommé par sa base de revoir ses plans pour 2024…se présenter ou choisir un dauphin au sein de l’APR… A l’APR, on ne fait pas confiance à Idrissa Seck pour qu’il soit le dauphin de Macky Sall.

Aussi bien à l’APR qu’à l’AFP et le PS, l’on reste conscient que l’opposition ne fera qu’une bouchée d’Idrissa Seck, s’il est investi prochain candidat de la mouvance présidentielle, à l’élection présidentielle de 2024.

Mame Penda Sow pour xibaaru.sn

A propos Lapolitique 7114 Articles
Rédacteur