Dialogue national: Les candidats forclos disent « avoir voix au chapitre »

Pendant que le FC25 parle « des prétentions politiciennes » du chef de l’Etat en voulant organiser un dialogue « inopportun », un autre collectif dénonce sa mise à l’écart. Le collectif du Front des Candidats Forclos ( FC Forclos) n’entend pas se plier à cette proposition de résolution de crise visant le maintien des 19 candidats déjà validés et éventuellement le réexamen des dossiers de candidats appelés recalés ou spoliés.  

Ce qui semble ne pas être cohérent, selon le FC Forclos avec l’attente des Sénégalais et de la communauté internationale qui surveille de près l’évolution de la situation. « Une décision à demi mesure ne nous semble pas opportune pour résoudre le problème du processus électoral. Soit on organise une élection avec juste les 19 candidats retenus ou on remet le tout à zéro avec un nouveau décret fixant une nouvelle convocation du corps électoral » dénoncent les candidats qui disent avoir voix au chapitre.  

Selon le collectif, des manquements ont fait que beaucoup de candidats parmi les 260 qui ont retiré leurs fiches de parrainage n’ont pas pu déposer leurs candidatures à temps et ont été forclos à cause de l’attestation de la Caisse de dépôt et consignations. Il interpelle le président de la République Macky Sall, le Conseil Constitutionnel et prend à témoin la Communauté Nationale et Internationale, que si des ajustements devraient être fait pour  élargir la liste des candidats, « les membres collectif du Front des Candidats Forclos ( FC Forclos), exigent par les mêmes principes que leurs dossiers de candidatures soient admis, déposés, vérifiés et validés par Conseil Constitutionnel pour prendre part pleinement à la Prochaine Élection Présidentielle ».

A propos Lapolitique 7129 Articles
Rédacteur