Conseil constitutionnel et situation politique actuelle : les révélations du ministre de l’Intérieur

Le ministre de l’Intérieur Sidiki KABA a fait quelques révélations concernant le processus électoral, lors d’une conférence de presse, ce jeudi 29 Février 2024. À cette occasion, le ministre de l’Intérieur, par ailleurs président de commission lors du dialogue national, a déclaré que « le Conseil Constitutionnel ne tranche que de deux façons : il peut appliquer les textes de l’article 36 qui stipule que le président de la République devra rester au pouvoir pendant deux mois avant de remettre les pouvoirs à son successeur démocratiquement élu par les sénégalais ou il peut dire qu’il s’agit de « vacances de pouvoir » et dans ce cas, c’est le président de l’assemblée nationale qui devient automatiquement président de la République ».

Cependant il mentionne des précisions « importantes à apporter » en affirmant que « le président de l’Assemblée nationale est un président qui est tenu d’organiser les élections dans un délai de 60 à 90 jours, ce qui signifie qu’il n’y a plus de droit acquis… ». Le ministre de l’Intérieur fait comprendre, dans ce cas, que tout le processus reprendrait.

A propos Lapolitique 7129 Articles
Rédacteur