La preuve que Macky se présentera à un 3ème mandat…il vient de

Macky Sall est un politicien qui a toujours su cacher son jeu. Son « Oui et NON » concernant sa candidature à un 3ème mandat avait installé le doute sur une éventuelle participation du Président Macky Sall à l’élection présidentielle de 2024. Mais aujourd’hui face à la menace « Sonko », Macky Sall ne peut plus cacher son jeu. Il vient de poser un acte qui révèle ses véritables intentions en 2024. Macky Sall se présentera pour une troisième candidature consécutive malgré l’article 27 de la constitution qui stipule que « Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs ». Voici les preuves…

mackyLe Chef de l’Etat a demandé mercredi au ministre de la Justice d’examiner, « dans les meilleurs délais », les possibilités et le schéma adéquat pour l’amnistie de « personnes ayant perdu leur droit de vote » en parlant de Khalifa Sall et de Karim Wade. Plusieurs actes posés par Macky Sall vont dans le sens qu’il va briguer un troisième mandat en 2024. Et pour mieux s’assurer de sa victoire, il cherche à disperser les voix au sein de l’opposition.

Aminata Touré qui vient de claquer les portes de Benno Bokk Yaakaar ne parle pas dans l’air. Elle était très proche du Président de la République Macky Sall et sait quelles sont ses intentions. Donc, si Aminata Touré met l’accent dans ses sorties sur son combat contre un troisième mandat du Président de la République Macky Sall, c’est que ce dernier est tenté de se présenter en 2024. Et le retour sur la scène politique de khalifa et Karim est la preuve que Macky Sall se représentera pour un troisième mandat.

macky
Khalifa Sall (à gauche) et Karim Wade

Il fourbit les armes et se prépare à aller à l’assaut. Macky Sall a même trouvé la recette pour vaincre l’opposition en 2024, en permettant que Karim Wade et Khalifa Sall  retrouvent leur éligibilité. Ce sont deux poids lourds de l’opposition qui ont été privés de participation à l’élection présidentielle de 2019. Ce qui avait fortement fait l’affaire de Ousmane Sonko sorti troisième derrière le Président Macky Sall et Idrissa Seck. Avec le ralliement de Idrissa Seck à la mouvance présidentielle, Ousmane Sonko est propulsé principal chef de l’opposition.

Les cartes vont être à nouveau redistribuées au sein de l’opposition, avec la loi amnistiant les faits imputés à Karim Wade et Khalifa Sall. Macky Sall est sûr de son fait. Ces derniers bénéficient de la sympathie, mais surtout de la confiance d’une large frange de la population. Par leur retour, le Président de la République et patron de l’APRveut éclater l’électorat de Ousmane Sonko. La bonne formule pour qu’il passe dès le premier tour à l’élection présidentielle en 2024, sachant qu’il a déjà le Nord du pays qui lui est totalement acquis.

C’est sûr maintenant que maintenant le Boss de Benno Bokk Yaakaar travaille pour se présenter en 2024. Mame Mbaye Niang vient de faire une sortie pour déclarer publiquement que « juridiquement, rien n’empêche à Macky Sall de se présenter » lors de cette échéance. A moins de deux ans de 2024, la mouvance présidentielle n’a guère de temps pour préparer un candidat autre que Macky Sall, et le mettre sur la sellette. Donc, c’est lui Macky Sall qui va être le candidat de Benno Bokk Yaakaar.

Et contrairement à Me Abdoulaye Wade, Macky Sall ne se contente pas seulement de forcer pour briguer un troisième mandat, mais il se donne les moyens pour obtenir la victoire en 2024. Déjà, en faisant adopter par l’Assemblée nationale, la loi portant amnistie des faits de personnes ayant perdu leur droit de vote, il fait un pas allant dans ce sens, en attendant de trouver encore d’autres ruses qui vont lui assurer totalement la victoire…

Papa Ndiaga Dramé pour xibaaru.sn

A propos Lapolitique 5254 Articles
Rédacteur
%d blogueurs aiment cette page :