Dissolution de Pastef : Le parti saisit la cour suprême

The opponent Ousmane Sonko, mayor of Ziguinchor, speaks during a rally of the Senegalese opposition at the Place de l'Obelisque in Dakar, on June 8, 2022. - Senegal's main opposition leader Ousmane Sonko said on June 7, 2022 he was determined to defy a possible ban on demonstrations on June 8, 2022 with his supporters against the rejection of his list for the upcoming legislative elections. (Photo by SEYLLOU / AFP)

Le parti Pastef passe à la vitesse supérieure pour rapporter l’acte administratif relatif à sa dissolution. Depuis que la décision a été actée le 31 juillet dernier, il a été envisagé d’utiliser les recours possibles.   
Dans la foulée de l’arrestation d’Ousmane Sonko, Pastef a été dissous par l’autorité. Selon SourceA, la formation politique du maire de Ziguinchor a finalement saisi la Cour Suprême, mais, poursuivent nos confrères, les partisans de Ousmane Sonko comptent aussi introduire une procédure en référé, sachant que ce recours devant la haute juridiction n’est pas suspensif, la formation politique d’Ousmane Sonko va introduire une procédure en référé pour suspendre la dissolution. 

L’introduction d’une procédure en référé sera une manière de demander à la Cour Suprême de suspendre la mesure qui dissout Pastef, en attendant qu’elle statue sur le fond.

A propos Lapolitique 7112 Articles
Rédacteur