Coupe du monde 2022: exploit monumental du Maroc qui élimine le Portugal et va en demies

Le stade Al Thumama de Doha s’est encore enthousiasmé pour les Lions de l’Atlas. Cette fois, il s’agissait pour les hommes de Walid Regragui de se hisser en demi-finale, un rêve inenvisageable il n’y pas si longtemps. Après être sortis de la phase de poules en tête et avoir éliminé l’Espagne en huitièmes aux tirs au but, tout restait possible pour les Lions de l’Atlas. Pourtant, avec ou sans Cristiano Ronaldo, finalement sur le banc au coup d’envoi, le Portugal partait logiquement favori.

Sauf que les Lions, portés par le rêve de devenir les premiers Africains à atteindre le dernier carré d’une Coupe du monde, n’avaient pas dit leur dernier mot. Le portier Yassine Bounou, monstrueux lors de la séance de tirs au but face à l’Espagne, avait dû se mettre à la tâche dès la cinquième minute après une tête de Joao Félix sur coup franc. Finalement, ce n’est pas le portier du FC Séville qui craquait le premier.

Youssef En-Nesiry, tête d’or

Après une bonne séquence marocaine, avec une reprise non cadrée de Selim Amallah, et une frappe de Sofiane Boufal pour inquiéter Costa (35e), le Maroc trouvait la solution pour faire sauter le verrou. À la 42e minute, Youssef En-Nesiry profitait d’un centre de Yahya Attiat-Allah dans la surface et l’attaquant marocain trouvait les filets de la tête alors que Diogo Costa ratait totalement sa sortie.

Pour rivaliser face au Portugal, les hommes de Regragui ont oublié qu’ils avaient mal partout. Les 120 minutes disputées contre l’Espagne avaient en effet laissé des traces et le capitaine Romain Saïss, touché à la cuisse contre la Roja sortira sur une civière en seconde période (57e).

Le Portugal, qui a balayé la Suisse au bout d’une démonstration d’efficacité, de jeu collectif et d’inspiration (6-1), n’avait pas le même visage. Même si en fin de première période Fernandes trouvait la barre (45e), et que Joao Félix, dans la surface, avait fait passer des frissons dans le camp marocain avec une frappe de l’extérieur du pied dévié par de Jawad El Yamiq, qui frôlait la lucarne de Bounou (31e).

Ronaldo, c’est fini ?

Après la pause, Fernandes se signalait une nouvelle fois à vingt mètres du but avec une grosse frappe, mais sans succès (64e).

Entré à la 51e minute, Cristiano Ronaldo, pour sa 196e cape, n’aura jamais l’occasion de permettre aux Portugais de recoller au score. Malgré sa domination en seconde période, le Portugal restait muet, même si Félix envoyait un tir puissant pour espérer l’égalisation (82e). Une nouvelle fois, Yassine Bounou, élu homme du match, était à la parade. Dans le temps additionnel, Pépé plaçait une tête non cadrée (95e+5), en vain.

Le stade Al Thumama était en feu, Cristiano Ronaldo en larmes, le Maroc entrait dans l’histoire. Par la grande porte.

Coupe du monde 2022 en direct: Maroc-Portugal en quarts de finale

A propos Lapolitique 7241 Articles
Rédacteur