À QUI PROFITERA LA RÉUNIFICATION DE LA GAUCHE PLURIELLE ?

Des partis de Gauche affiliés à la mouvance présidentielle se positionnent. Et le Comité d’initiative pour la réunification s’affaire autour de la tenue des Assises de la gauche plurielle. Dans un communiqué en date du 18 avril, à la suite d’une réunion tenue le 15 avril 2023, ces partis soutiennent avoir échangé sur les termes de référence (Tdr). Et une task-force chargée de la préparation scientifique et technique des Assises qui doivent se tenir dans un délai d’un mois a été mise en place.

Dans cette gauche plurielle, figurent les principaux alliés de l’Alliance pour la République, parti présidentiel. Il s’agit de l’Alliance des forces de progrès (Afp), du Parti socialiste (Ps), de la Ligue démocratique (Ld), de And Jëf/Authentique, de l’Union pour le renouveau démocratique (Urd), du Parti de l’indépendance et du travail (Pit-Sénégal), de Mpc-L de Cheikh Tidiane Gadio, du Rsd-Tds de Robert Sagna, de l’Udf Mboolo mi, entre autres.

Cette nouvelle tentative de regroupement des partis de gauche intervient dans un contexte de veille de la Présidentielle du 25 février 2024 et surtout de la candidature agitée de Macky Sall.

L’unité de Benno bokk yaakaar (Bby) est déjà mise à rude épreuve après la candidature déclarée de Idrissa Seck de Rewmi. Les autres alliés de l’Apr n’ont toujours pas dit leur dernier mot. Et parmi eux les grands « actionnaires » de Bby que sont les l’Afp de Moustapha Niasse et le Ps de Aminata Mbengue Ndiaye.

Alors, cette gauche plurielle, même si elle a perdu du poids en cours de route, reste bien surveillée par les différentes forces. A qui profitera cette réunification ? Aura-t-elle son propre candidat ?

A propos Lapolitique 7241 Articles
Rédacteur