Ousmane Sonko va faire suspendre plus de 130 passeports diplomatiques !

Le nouveau régime va suspendre 130 passeports diplomatiques en circulation. La mesure frappe des hommes d’affaires, des proches d’ex-ministres, des religieux etc.

Un peu plus de 130 passeports diplomatiques sont menacés de suspension. Une décision prise à la suite d’un rapport de vérification produit par les Affaires étrangères, renseigne L’Observateur. Cette mesure fait partie des premières prises par l’autorité dans le cadre du suivi de la directive présidentielle issue de la réunion du Conseil des ministres du 17 avril 2024. Le chef de l’Etat avait demandé à son Gouvernement d’auditer le fonctionnement des différents ministères. Au ministère de l’Intégration africaine et des Affaires étrangères, la ministre Yassine Fall a appliqué la directive par une note confidentielle en date du 22 avril 2024.

Dans la lettre de mission, elle instruit l’Inspection des services de «procéder, pour la période du 1er octobre 2023 au 31 mars 2024, à la vérification administrative et financière des directions et services sur la gestion des ressources humaines, financières et matérielles ainsi que les actes administratifs à incidence organisationnelle et fonctionnelle». Il est aussi demandé à la mission d’examiner, notamment, les documents administratifs, financiers et comptables, le processus de délivrance des passeports officiels, la tenue de la comptabilité des matières et le cadre juridique relatif à l’organisation du Département».

D’après des informations de L’Observateur, l’Ambassadeur Boubacar Sow, en sa qualité de chef de l’Inspection interne et tête de la mission, a produit un rapport qui fait le point sur la délivrance des passeports diplomatiques du 1° février au 31 mars 2024. Le rapport remis au ministre, est aussi parvenu au Premier ministre, Ousmane Sonko. D’après des confidences faites au sein de l’Inspection interne, le rapport produit fait mention des numéros des passeports. C’est pour avoir une idée précise sur les bénéficiaires que le chef du Gouvernement a demandé la liste nominative. Ce qui fut fait.

D’après des informations de L’Observateur, la liste des bénéficiaires de ces passeports diplomatiques laisse apparaître des incohérences. D’où les instructions données pour aller vers la suspension de ces titres de voyages. D’après des investigations menées par L’Observateur, des hommes d’affaires, guides religieux, commerçants, transitaires et autres particuliers sont frappés par cette mesure.

L’on cite, entre autres personnalités connues, le Président du Conseil national du patronat (Cnp), Baïdy Agne, un nommé Babacar Gaye, des membres de la famille et belle-famille des deux anciens ministres des Affaires étrangères, Ismaïla Madior Fall et Aissata Tall Sall. Même si aucune notification de suspension n’est faite aux intéressés, des sources soufflent que la liste des passeports qui devraient être suspendus, pourrait être envoyée à la Police des frontières pour application de la mesure.

Aux Affaires étrangères, l’on annonce que cette liste ne devrait être que la première d’une série plus longue pour mettre de l’ordre dans la gestion des passeports diplomatiques dont la délivrance semble échapper à la réglementation, rapporte L’Observateur, repris par Igfm.

A propos Lapolitique 7334 Articles
Rédacteur