Voici l’arnaque que l’APR prépare pour tromper Macky Sall…

Macky Sall ne compte pas se laisser faire en 2024. Même si l’opposition se donne les moyens de sa victoire à la Présidentielle avec la montée en puissance de Ousmane Sonko, le Président Macky Sall sait maintenant qu’il ne peut que compter sur ses propres forces. Et Macky Sall tente de remobiliser au sein son parti d’abord et sans Benno Bokk Yaakaar (BBY). Et s’il réussit son pari d’avoir plus d’un million de voix rien qu’avec son parti, l’APR, il est sûr de passer au 1er tour de la Présidentielle de 2024 s’il y associe les voix de ses alliés de Benno…

Le plan de Macky pour gagner au 1er tour en 2024…Il compte sur

macky

 

 

 

 

Dans un communiqué rendu public par l’Alliance pour la République (APR), on y lit : « le Secrétariat National Exécutif ( SEN ) de l’Apr, a défini un programme trimestriel pour le parti, centré sur la remobilisation des militants dans le cadre de la relance des activités. Ceci va se matérialiser par le montage de nouveaux comités et le placement de 1 500 000 cartes de membres, sur toute l’étendue du territoire et de la diaspora. »

L’APR se compte. Le Président de la République Macky Sall, désormais poussé par les va-t’en guerre de son parti pour qu’il se présente pour un troisième mandat en 2024, alors que la Constitution le lui interdit, est en train de jauger ses chances. Macky Sall veut s’entourer de toutes les garanties. A savoir, s’il sera en mesure de passer au premier tour en 2024, alors qu’il est en train de violer la Constitution. Ce, à quoi est allergique le peuple sénégalais qui l’a démontré en 2012, en votant massivement contre l’ancien Président de la République Me Abdoulaye Wade. Macky Sall n’a pas tiré la leçon…

Pour mieux sonder sur ses chances de passer dès le premier tour en 2024, Macky Sall et ses affidés viennent de lancer une opération de placement de 1 500 000 cartes. Ce qui doit se traduire par le montage de nouveaux comités. Macky Sall se trompe lourdement. Ce sont ces affidés qui le poussent à se présenter à un troisième mandat, qui vont acheter eux-mêmes de leurs propres poches, la plus grande partie de ses cartes qu’ils vont distribuer à des Sénégalais, à qui, ils présenteront de l’argent pour qu’ils soient associés à leur simulacre.

macky

 

 

 

 

 

L’on se rappelle que Me Abdoulaye Wade avait été berné en 2012, par une telle opération du genre en 2012 par ceux qui le poussaient au sein du Parti démocratique sénégalais (PDS) à se présenter à un troisième mandat. Abdoulaye Wade a été dupé par ces derniers. Pourtant, ils avaient monté une opération pompeuse, en se lançant le défi de mobiliser 3 millions de Sénégalais. De la poudre aux yeux, Me Abdoulaye Wade a été envoyé au deuxième tour, ensuite il a été laminé, suite aux résultats issus des urnes.

Macky Sall se lance dans une opération très risquée. Son plan pour gagner dès le premier tour en 2024, alors qu’il tord le cou à la Constitution, est des plus hypothétiques. Certains craignent qu’il ne sorte par la plus petite porte de l’histoire, du pouvoir au Sénégal. Macky Sall veut en faire une question d’orgueil, il veut démontrer à tout le monde qu’il est en mesure d’annihiler toutes les chances de l’opposition au pouvoir en 2024. Or, il n’a jamais su décrypter les multiples que lui envoie le peuple, réfractaire à un troisième mandat.

Macky Sall a été entouré de faucons qui lui ont fait croire qu’il peut se présenter à un troisième mandat en 2024, sans aucune conséquence. Quelle bêtise ! Macky Sall s’est pendant longtemps fait gourrer par les faucons qui montent à présent un simulacre théâtre d’opération de vente de 1 500 000 cartes, pour par la suite lui montrer que s’il se présente en 2024, il a toutes les chances de passer dès le premier tour. Lamentable !

xibaru

 

A propos Lapolitique 5255 Articles
Rédacteur
%d blogueurs aiment cette page :