Université de Touba : La promesse ferme du président Macky Sall

Le Président de la République, Macky Sall était, ce lundi à Touba, où il a pris part à l’ouverture du complexe Cheikh Ahmadoul Khadim couplé avec le démarrage des enseignements -apprentissages. S’exprimant à cette occasion, le chef de l’Etat a magnifié la réalisation de cette institution aussi importante. « Vous avez traduit en actes les aspirations de Cheikh Ahmadou Bamba qui a très tôt compris que l’éducation était primordiale dans la marche d’une société. Voilà une institution dont la construction incombe à l’État. Vous avez, avec vos proposés moyens, choisi de le faire. Donc, il est de mon devoir de vous rendre un vibrant hommage. Parce que cette université va être bénéfique pour le Sénégal et elle va, sans doute, participer à l’éducation des potaches », a-t-il dit en wolof. Avant de poursuivre : « l’État va, de ce pas, s’engager davantage à vous accompagner. Déjà, pour ce qui concerne le domaine de l’assainissement, des instructions avaient été déjà données et j’ai fini de demander le niveau d’exécution. Je m’engage, de nouveau, à être à vos côtés pour le fonctionnement qui demandera énormément de moyens. Même pour la centrale électrique que vous souhaitez avoir, nous nous évertuerons à vous aider dans ce sens, sans oublier les subventions que nous envisageons de consentir. Le Sénégal est un pays de l’Islam. Nous travaillerons à être à vos côtés pour que cette université soit parmi les plus connues à travers le monde ». Le complexe Cheikh Ahmadoul Khadim pour l’éducation et la formation est né de la vision éducative et des principes religieux de Cheikh Ahmadou Bamba’’, le fondateur du mouridisme, selon ses concepteurs. Serigne Ahmadou Badawi Mbacké, titulaire d’une maîtrise de comptabilité et de gestion, fils du deuxième khalife des mourides, en est le premier recteur. La construction du CCAK-EF a été financée avec les contributions de la communauté mouride et de bonnes volontés, pour un coût estimé à 37 milliards de francs CFA. Il comprend des bâtiments administratifs, des infrastructures pédagogiques et sociales. A terme, il pourra accueillir 10 000 apprenants.

A propos Lapolitique 7112 Articles
Rédacteur