Yankhoba Diattara tire sur Sonko : « Son attitude est digne d’un mercenaire »

La Plateforme d’actions pour la sauvegarde de la République (PARE) s’est réunie ce samedi 22 octobre 2022, sous la Présidence de son Coordonnateur national, le Ministre Yankhoba DIATARA, à l’effet de se pencher sur la situation nationale et internationale. La Plateforme se félicite de l’initiative prise par son Excellence, le Président de la République, Macky SALL de convoquer des concertations pour lutter contre la vie chère au Sénégal. PARE félicite et encourage le Président de la République et son gouvernement, qui ne sont pas à leur coup d’essai, d’avoir toujours pris les mesures les plus courageuses pour soulager les ménages dans un contexte mondial difficile marqué par une flambée des prix du pétrole et des denrées de première nécessité due à des facteurs exogènes.
 
Enfin, la plateforme invite tous les acteurs réunis dans les 18 commissions mises en place à cet effet, à pleinement jouer leur rôle en mettant en avant le patriotisme et la solidarité dans pareils moments.
 
Sur un autre registre, la Plateforme dénonce avec la dernière énergie, la tentative malicieuse de verser dans la manipulation des sénégalais par l’opposition. En soutenant, sans le maitriser, que le Sénégal ne percevrait que 10% des parts dans chaque réserve pétrolière et gazière du pays, Ousmane SONKO fait encore dans le mensonge et la délation comme à son habitude. Le leader de PASTEF, féru de déclarations mensongères et habitué aux contrevérités ne va jamais à la source quant il s’agit de parler de choses sérieuses qui touchent aux intérêts suprêmes de la nation. Selon la Société PETROSEN Holding SA, 100% détenue par l’Etat du Sénégal, notre pays va se retrouver « avec des parts comprises entre 50 et 64% du profit généré par le pétrole et le gaz sénégalais, compte non tenu des obligations fiscales de la compagnie étrangère ».
 
L’attitude de SONKO est digne d’un mercenaire à la solde lobbys étrangers à qui il doit une reconnaissance éternelle. En juin 2018, quand toute la nation (acteurs de la société civile, organisations du secteur privé, acteurs du secteur des hydrocarbures et une partie de l’opposition) se réunissait autour du Président de la République lors de la journée de concertation sur le pétrole et le gaz en vue « d’instaurer une gouvernance inclusive et transparente des ressources naturelles et d’asseoir un consensus national durable sur les orientations stratégiques qui encadrent le développement, au service exclusif de la Nation, de l’industrie pétrolière et gazière », Ousmane SONKO, au lieu de faire preuve de patriotisme en suivant l’exemple d’une partie de l’opposition, avait préféré aller à Sweet Beauty. Quelqu’un qui fuit un tel évènement majeur, est disqualifié pour parler de pétrole et de gaz. Pour sa part, PARE renvoie Ousmane SONKO et ses ouailles à l’invitation de PETROSEN Holding SA qui se dit disposée à « éclairer la lanterne de tous les compatriotes qui veulent en savoir davantage dans le cadre d’un débat contradictoire ».
 
Habitué à la fuite en avant pour ne jamais faire face à ses responsabilités, Ousmane SONKO trouve encore le moyen d’organiser ses tournées dont l’unique but est de tenter de se soustraire à l’éventualité d’un procès qu’il appelle paradoxalement de tous ses vœux. La Plateforme PARE, avec l’ensemble des structures de Benno Bokk Yakaar, fera face à ses tentatives de déstabilisation de l’équilibre de la nation.
 
Enfin, la Plateforme PARE salue, pour le magnifier, l’ambitieux projet de budget adopté en conseil des ministres. De 5000 milliards, le budget passera à quelques 6400 milliards en 2023 avec une croissance de plus de 10% attendue. Et pour la première fois, le Sénégal atteindra un taux de couverture budgétaire de 82 % sur ressources internes. Car avant, le taux de couverture budgétaire tournait aux alentours de 20%. Cela dénote d’une bonne tenue des ressources publiques mais surtout du dynamisme de l’économie sénégalaise malgré les chocs exogènes de ces trois dernières années.
 
La plateforme PARE salue la vision et l’orientation stratégiques de Son Excellence le Président de la République qui a donné à ce budget 2023 un caractère social pour que chaque sénégalais, chaque ménage ressente, au quotidien, les actions du Gouvernement de combats ; mais PARE souhaite surtout souligner le courage du Président de la République, digne d’un patriote qui n’a pas besoin de le crier sur tous les toits. En choisissant une orientation sociale à ce budget, le Président de la République a dû faire preuve de fermeté face à la volonté des institutions de Bretton Woods, allergiques à toute orientation sociale des budgets nationaux.
 
Il appartient désormais à l’opposition parlementaire, patriote d’un jour, de prouver aux sénégalais qu’elle comprend les enjeux du moment marqué par la cherté de la vie. Rien ne sert de crier son patriotisme sans pouvoir s’élever à la hauteur des aspirations des populations et sans pouvoir se départir des penchants politiciens.