Troisième mandat: Le Président du Benin assure de briguer son dernier mandat

RFI : Monsieur le président, l’article 42 de la Constitution stipule que nul ne peut exercer plus de deux mandats, toute sa vie, à votre initiative, une réforme qui a été adoptée en 2019. Vous contrôlez le parlement et certains vous soupçonnent de peut-être vouloir changer cette constitution pour pouvoir, comme un certain nombre de chefs d’Etat, de la région ou un petit peu plus loin l’ont fait, en disant finalement la Constitution, c’est un bout de papier, le peuple me réclame donc je reste. Alors est-ce que vous pouvez nous dire oui ou non, est-ce que vous allez changer cet article ?

Patrick TALON :Est-ce que le Bénin ne fait pas la différence depuis un moment ? Quand vous observez le Bénin, vous ne voyez pas que ça se passe autrement ? Est-ce que cette phrase-là, quelqu’un l’a jamais mise dans une constitution ? Déjà pourquoi vous ne reconnaissez pas déjà l’importance d’une telle phrase, qui règle le problème des constitutions nouvelles, des remises à compteur à zéro, des troisième, quatrième, cinquième mandats, ce sera ainsi, personne ne changera cela, en tout cas pas moi, ni à mon initiative, je ne pense pas que le Bénin changerait, les Béninois tiennent beaucoup à la limitation des mandats. C’est pour ça que nous avons fait ça, pour éviter toute tentation de nouvelle constitution devant entraîner une remise à zéro des compteurs, parce que ne pas le faire, ça nous a empêchés de faire même des retouches techniques à la constitution, par peur que ce ne soit évoqué par quelqu’un pour s’éterniser au pouvoir.

Donc c’est votre dernier mandat ?

Bien sûr.