Sonko bande les muscles : « Nous ne laissons personne nous attaquer sans riposter »

 

 

Ousmane Sonko ne se laissera pas faire. Après les incidents lors de son « nemeku Tour » à Thicky, le maire de Ziguinchor demande au parti au pouvoir de garder son mal en patience. « Le nemekou Tour est un moment de paix pour nous. Mais nous ne laissons personne nous attaquer sans riposter», prévient le leader de Pastef. Sur ce, Ousmane Sonko appelle les militants de l’Apr au calme et à la retenue. « Nous ne sommes pas en campagne électorale. L’élection présidentielle de 2024 n’est pas encore arrivée. Je demande au parti au pouvoir de garder son mal en patience. Qu’ils retiennent leurs militants », demande Sonko qui prévient qu’il ne se laissera plus faire.